Le pyjama présidentiel (1920)

Il y a quelque temps, m'a été donné un livre écrit par Marguerite Fournier-Néel en 1968 sur ma ville natale, Montbrison, cœur du Forez. Cette journaliste, passionnée d'Histoire, a parcouru le siècle : née en 1901, elle décède en 1997. 

De la vie d'antan, elle laisse de précieux souvenirs. Outre son livre, elle laisse plusieurs enregistrements où elle raconte la ville de l'époque à Claude Latta et Joseph Barou.

J'ai dévoré, hier, la moitié du livre. Il est vraiment passionnant. Je n'imaginais pas que ma ville, si peu connue de ma génération, avait vécu autant de choses. 

Une anecdote dont elle parle très brièvement dans son livre m'a intriguée. J'ai fais quelque recherches et me voilà en plein fou rire... Prenons depuis le début. 

Nous sommes en 1920. La France se relève lentement après une guerre qui l'a profondément meurtrie. Le 16ème Régiment d'Infanterie, particulièrement victorieux et acclamé par les Montbrisonnais, avait perdu 65 officiers, 147 sous-officiers et 2151 soldats d'après Mme Fournier-Néel. 

Le sculpteur Paul-Albert Bartholomé érigea le Monument aux Morts devant la caserne de Vaux. Celui-ci a été déplacé en 1980 au Jardin d'Allard suite à la destruction de la caserne. C'est, pour moi, un des plus beaux monuments que j'ai pu voir.

Le Monument aux Morts de Montbrison, après son déplacement au Jardin d'Allard
Les deux femmes sculptées en petit relief sur les côtés sont des représentations de la médecine, pour celle de gauche, et de l'aviation pour la seconde. L'aviation, dont un des pionniers était Emile Reymond, médecin et sénateur montbrisonnais, tombé le 21 octobre 1914. Son buste est l'élément principal du monument, entouré de 4 soldats dont un porte le drapeau. 


L'inauguration de ce beau monument est prévue pour le 24 mai 1920. Un célèbre personnage entreprend alors le voyage entre Paris et Montbrison pour rendre hommage à Emile Reymond avec qui il avait de bonnes relations : Paul Deschanel, le président de la République. 

Le président de la République,
Paul Deschanel
Pour l'occasion, la ville de Montbrison se prépare, se fait belle mais... le président de la République n'arriva jamais. Peut-être souffrant à son départ, il se serait pris, durant la nuit dans le train, de malaises. Afin de prendre l'air, il aurait ouvert la fenêtre... et serait tombé vers les 23 heures, en pyjama, sur la voie ferrée !
Le président n'était pas, ou peu, blessé. Il se relève et parcours 300 m avant de rencontrer un cheminot faisant sa ronde. L'alerte est lancée : "Un homme est tombé du train présidentiel" dans un premier temps, puis "Un homme se disant être P. Deschanel est tombé du train" par la suite.

Et oui ! Le cheminot ne cru pas à l'identité du pauvre homme.Sa femme dit, quelques jours plus tard : "Je voyais bien que c'était un Monsieur, il avait les pieds si propres !".

Dans le train non plus, on ne s'emporta point. Ce n'est qu'à 10 heure le lendemain que le valet rapporta avec frayeur l'absence du président dans sa couchette à l'heure à laquelle il devait le réveiller : c'était bel et bien le président qui était tombé du train.

La nouvelle atteint Montbrison où la déception est const
atée aux visages mornes des habitants. La France entière fut mise au courant de la nouvelle dans les jours suivant, une chanson relatant les faits est devenue très populaire ces années là : Le pyjama présidentiel ! Vous pouvez écouter, juste en dessous, la version de Robert Rocca.

Paul Deschanel, dont les français avaient déjà quelques doutes sur l'état de santé, ne fut pas épargné par la suite. Il démissionne 4 mois plus tard, le 21 septembre 1920. Il est succédé par Henri Villette-Gaté.

Commentaires

  1. Cet incident incroyable avait fait la une du Progrès, le président était un peu fou il faut le dire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, il faut que je retrouve cet article !
      Les montbrisonnais étaient tellement déçus... La venue du président était l'évènement du siècle pour eux. Ils avaient mis le paquet !! Mais l'histoire en a été autrement... :')

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés